Angoulême 2013

La culture au singulier est un champ de connaissances vaste et presque sans limite contrairement aux idées reçues. Les domaines culturels, eux, sont des éléments qui composent et construisent cette culture au singulier... et donc c’est par eux que toute personne accède, peu à peu à cet objet impalpable qu’est la culture. La bande dessinée est un de ces domaines, ce n’est ni de la littérature (au sens classique), ni du cinéma, ni de la peinture... c’est tout et aucun de ces éléments à la fois.

La bande dessinée est un média à part entière ancré dans son temps, qui connaît une grande diversité de genres et d’aspects, faite pour tous les âges, mais pas n’importe quand et n’importe comment. Il faut apprendre à lire, découvrir, comprendre chaque bande dessinée et d’autant plus lorsque le lecteur n’est pas un francophone au départ. Les non-dits, les références, les contextes sont nécessaires pour les comprendre dans toutes leurs dimensions...

Franck MALIN

NB : cette page web est une partie d'un cours sur un domaine culturel  du monde francophone pour un public d'apprenants en français. Les images ne sont présentes qu'à titre d'illustration et restent la propriété de leur(s) auteur(s).

Pourquoi la bande dessinée ?

Brève histoire des dessins animés en français

1876

Précurseurs et pionniers

Le praxinoscope, inventé en 1876 par Émile REYNAUD, permettait de créer l'illusion des mouvements pour des historiettes. Auparavant, il y a eu le phénakistoscope (1832), puis la chronophotographie avec Jules MAREY (1882-1889), sans oublier la lanterne magique (1659) premier instrument de projection !

Comme tout média, les dessins animés sont un héritage de techniques et de pratiques artistiques antérieures.

Sign2_edited.png